Toutes nos actualités

Atelier pratique @ MaMA / Comment bien remplir son dossier de demande d'aide ?

ATELIER PRATIQUE LE 14 OCTOBRE DE 10h15 A 11H30
Vendredi 8 Octobre 2021


Les "Concerts SCPP" à la Boule Noire les 13/14/15 octobre (MaMA Festival)!

RENDEZ-VOUS AU MAMA (CONCERTS ET CONFERENCE SCPP)!
Mercredi 29 Septembre 2021


Comment obtenir un tarif privilégié pour le MaMA ? (réservé membres)

Comment obtenir un tarif privilégié pour le MaMA ? (réservé membres)
Lundi 23 Août 2021

Partenaire du MaMA, la SCPP permet à ses membres de bénéficier d'une réduction de 60% sur le Pass professionnel 3 jours. Soit un tarif de 95€ au lieu de 145€.

Ce tarif est valable jusqu'au 29 septembre 2021 inclus et est réservé exclusivement aux membres de la SCPP.

Si vous êtes membre de la SCPP, merci d'envoyer un contact@scpp.fr

Vous recevrez le lien par mail dans les jours suivants.

Le Service de la Communication

LES CONCERTS SCPP : C'EST REPARTI!

LES CONCERTS SCPP : C'EST REPARTI!
Mercredi 11 Août 2021

Reprise des « Concerts SCPP » en 2021 :
un dispositif d’accompagnement des artistes en développement très attendu !


Après une interruption de quelques mois due à la crise sanitaire, les « Concerts SCPP » reprendront à partir du mois d’octobre 2021 à l’occasion du MaMA (13 au 15 octobre 2021). Depuis quatre ans, les « Concerts SCPP » ont permis à une cinquantaine d’artistes en développement, tous styles musicaux confondus, de se produire sur des scènes prestigieuses de quelques grands festivals de musique, dans des conditions réservées généralement aux artistes confirmés, devant un public de professionnels et d’amateurs.

Les « Concerts SCPP » ont lieu au MaMA Festival (trois artistes ou groupes par soir trois soirs de suite dans une salle de concert privatisée par la SCPP, type Bus Palladium), à Musicora (construction d’une scène au cœur de la zone d’exposition de la Seine Musicale ; mise en avant de douze artistes ou groupes de jazz, de musique classique ou musiques du monde par jour pendant quatre jours) ; au Printemps de Bourges (soirée dédiée à trois artistes sur la Grande Scène Séraucourt située au cœur du festival).

Voir le calendrier des Concerts SCPP



Olivier Nusse (Universal Music France), réélu au poste de Président du CA de la SCPP

Le Conseil d'administration a également été renouvelé pour une durée de trois ans
Lundi 28 Juin 2021

​ COMMUNIQUE

#SCPP @scppinfo
28/06/2021


Olivier Nusse, Président de Universal Music France, réélu au poste de Président du Conseil d’administration de la SCPP pour une durée de trois ans


A l’occasion de l'Assemblée générale de la SCPP, les membres du Conseil d’administration ont réélu Olivier Nusse, Président de Universal Music France, au poste de Président du Conseil d’administration de la SCPP pour une durée de trois ans.


Les membres du Bureau et du Conseil d’administration de la SCPP ont également été élus par l’Assemblée générale pour une durée de trois ans.

Bureau de la SCPP :


Olivier NUSSE (UNIVERSAL MUSIC FRANCE) : Président
Philippe LESOURD (SONY MUSIC FRANCE) : Vice-Président du 1er collège
Gilles FRUCHAUX (BUDA MUSIQUE) : Vice-Président du 2e collège
Dominique MOUYEAUX (CHRIS MUSIC) : Vice-Président du 3e collège
Alain VEILLE (WARNER MUSIC FRANCE) : Secrétaire Général
Eric BARATIN (LIGIA DIGITAL) : Secrétaire adjoint
Mehdi EL JAÏ (VERYCORDS) : Trésorier


Conseil d’administration de la SCPP :


1er collège : 3 sièges
Philippe LESOURD / SONY MUSIC France
Olivier NUSSE / UNIVERSAL MUSIC France
Alain VEILLE / WARNER MUSIC FRANCE


2e collège : 5 sièges
Eric BARATIN / LIGIA DIGITAL
Mehdi EL JAÏ / VERYCORDS
Gilles FRUCHAUX / BUDA MUSIQUE
Manuela OSTROLENK / ARION
Laure SAGET / EDITIONS GALLIMARD

 3e collège : 4 sièges
Yacine BOUZIDI / ANTIPODES MUSIC
Tania LE SACHE / ARB
Dominique MOUYEAUX / CHRIS MUSIC
Arnaud ROBERT / HACHETTE EDUCATION



LE RAPPORT DE TRANSPARENCE 2020 EST EN LIGNE

LE RAPPORT DE TRANSPARENCE 2020 EST EN LIGNE
Lundi 28 Juin 2021

LE RAPPORT DE TRANSPARENCE 2020 EST EN LIGNE - rapports-annuels.aspx

LES SALLES SUBVENTIONNEES PAR LA SCPP EN 2021

39 SALLES DE CONCERT SONT SUBVENTIONNEES PAR LA SCPP EN 2021
Mercredi 7 Avril 2021

​AIDES AUX « SHOW CASES » : 39 SALLES DE CONCERTS SUBVENTIONNES PAR LA SCPP EN 2021


A compter du 1er janvier 2019, l’aide aux tournées/premières parties est supprimée. Le reliquat/solde du budget spectacle vivant éventuellement non utilisé (ce budget étant désormais consacré uniquement aux shows-cases musicaux dans les salles de spectacles conventionnées par la SCPP) sera affecté au budget des vidéomusiques pour l’aide sélective.

Pour les concerts promotionnels dans les salles ayant conclu une convention avec la SCPP : Le versement de la totalité de la subvention aura lieu après le concert, suite au dépôt sur le portail de l’aide à la création du dossier dans le mois qui suit le concert.

L’album ou le EP doit avoir été mis en vente au maximum 6 mois avant le concert ou le sera dans le mois qui suit.

Les phonogrammes de l’EP ou de l’album doivent générer des droits voisins en France par l’application de l’article L324.17 du CPI (voir point 1-5).


Les salle subventionnées en 2021 sont les suivantes :


(nom de la salle / prix de location HT / montant remboursé HT)


Théâtre de l'Athénée : 6 300 Euros / 5 040 Euros

Théâtre des Bouffes du Nord : 4 500 Euros / 3 600 Euros

Badaboum : 2 000 Euros / 1 600 Euros

Bataclan : 7 540 Euros / 6 032 Euros

Cabaret Aléatoire :  1 700 Euros / 1 360 Euros

Cabaret Sauvage : 4 400 Euros / 3 520 Euros

Café de la Danse : 2 550 Euros / 2 040 Euros

Centre Musical Barbara : 1 300 Euros / 1 040 Euros

Cité Musicale Metz (Arsenal) : 6 000 Euros / 4 800 Euros

Cité Musicale Metz (Esplanade) : 3 000 Euros / 2 400 Euros

Elysee Montmartre : 8 155 Euros / 6 524 Euros

Gaveau : 8 500 Euros / 6 800 Euros

Le 360 Paris Music Factory : 2 000 Euros / 1 600 Euros

Le Backstage : 1 300 Euros / 1 040 Euros

L'Européen : 2 600 Euros / 2 080 Euros​

La Bellevilloise (Club) : 2 100 Euros / 1 680 Euros

La Boule Noire : 2 400 Euros / 1 920 Euros

La Cigale (assis) : 6 896 Euros / 5 517 Euros

La Cigale (assis/debout) : 7 888 Euros / 6 310 Euros

La Gaîté Lyrique :  5 017 Euros / 4 014 Euros

Le Gibus : 1 417 Euros / 1 134 Euros

La Maroquinerie  : 2 650 Euros / 2 120 Euros

Le Bal Blomet : 1 650 Euros / 1 320 Euros

Le Hasard Ludique : 1 500 Euros / 1 200 Euros

Le Makeda : 1 192 Euros / 954 Euros

La Marbrerie : 1 750 Euros / 1 400 Euros

Le Trabendo : 4 000 Euros / 3 200 Euros

Le Trianon : 8 300 Euros / 6 640 Euros

Le Triton : 1 200 Euros / 960 Euros

Le Zèbre de Belleville : 1 400 Euros / 1 120 Euros

Les Etoiles : 1 600 Euros /  1 280 Euros

Les Trois Baudets :  1 900 Euros / 1 520 Euros

New Morning : 2 250 Euros / 1 800 Euros

Nouveau Casino : 2 200 Euros / 1 760 Euros

Pan Piper : 2 900 Euros / 2 320 Euros

Petit Bain : 1 800 Euros / 1 440 Euros

Point Ephémère : 2 200 Euros / 1 760 Euros

Studio de L'Ermitage : 2 000 Euros / 1 600 Euros

Sunset-Sunside : 600 Euros / 480 Euros​


- Un producteur qui n’est pas plafonné peut obtenir au maximum 4 subventions par an au titre de ces « show cases », toutes salles confondues.

- Si deux concerts ou plus d’un même artiste sont organisés deux soirs de suite dans la même salle, un seul concert sera subventionné.

- Lors de sa sortie, un EP ou un album ne pourra bénéficier que d’un seul show case subventionné par la SCPP et devra être déclaré au répertoire de la SCPP.


L'EQUIPE DE LA SCPP A VOTRE SERVICE

Toutes nos équipes sont mobilisées pendant la crise sanitaire pour vous accompagner dans vos démarches.
Mercredi 7 Avril 2021

Pour joindre vos interlocuteurs, merci de les contacter par mail, avec leurs adresees personnelles ou via le mail contact@scpp.fr

SIGNEZ LA PETITION POUR LA REOUVERTURE DES MAGASINS CULTURELS

Plus que jamais, les biens culturels sont des biens essentiels
Lundi 2 Novembre 2020

Plus que jamais, les biens culturels sont des biens essentiels ! Ensemble, mobilisons-nous pour la réouverture des magasins culturels et des rayons culture de la grande distribution

 
> SIGNER LA PETITION ET SOUTENIR LA REOUVERTURE DES MAGASINS CULTURELS ET RAYONS CULTURE DES GRANDES SURFACES


Comment les magasins culturels se sont-ils retrouvés dans la catégorie des « commerces non essentiels » ? Comment expliquer à nos concitoyens que le seul rayon fermé de leur supermarché habituel est le rayon culture ? Comment peut-on les priver, alors qu’ils sont à nouveau confinés chez eux, de l’accès aux biens culturels ? Comment a-t-on pu en arriver là ?
 
Parce qu’il est indispensable de préserver les derniers loisirs culturels possibles en période de confinement, après la fermeture des salles de spectacle, des théâtres, des cinémas et des musées.
 
Parce que la fermeture des magasins culturels risque de fragiliser un peu plus ces acteurs courageux qui restent convaincus que l’envie de découvrir une œuvre et de la partager avec ceux que l’on aime est une expérience unique à vivre.
 
Parce qu’il est insensé de dresser les uns contre les autres les commerces indépendants, les grandes surfaces et le commerce en ligne alors que toute l’économie est déjà soumis à de fortes pressions.
 
Parce que la fermeture des rayons culture de la grande distribution est une aberration qu’aucun principe juridique ou économique ne peut justifier, et ce d’autant plus qu’ils étaient restés ouverts durant toute la durée du premier confinement.
 
Parce que tous ces acteurs sont responsables et sauront mettre en place les mesures sanitaires renforcées propres à assurer la sécurité sanitaire de leurs clients, comme tous les autres commerces dits « essentiels ».
 
Parce qu’en tout état de cause, la cohérence doit primer et qu’il n’apparaît pas plus dangereux de se rendre chez son disquaire ou son libraire que dans une boucherie-charcuterie, de même que le virus ne circule pas plus activement dans les rayons aujourd’hui fermés de la grande distribution que dans les autres.
 
Nous, artistes, producteurs, auteurs, éditeurs, demandons solennellement au Gouvernement d’autoriser sans délai la réouverture de l’ensemble des magasins culturels (libraires, disquaires, etc.) et des rayons culture de la grande distribution.
 
 « Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle » (article 27 de la Déclaration universelle des droits de l’homme).


Covid 19 - Assouplissement des règles du plan de soutien 2020

Le Conseil d'administration décide d'assouplir les règles du plan de soutien 2020
Dimanche 3 Mai 2020

Les membres du Conseil d’administration de la SCPP, qui se sont réunis le 13 mai dernier, ont décidé d’assouplir les règles générales du plan de soutien de la SCPP 2020 afin de permettre à un plus grand nombre de ses membres de pouvoir bénéficier de ces aides.

Deux mesures importantes ont été prises :

1) Désormais, les pertes doivent avoir été subies ou être attendues pendant les mois de mars à juin 2020. Elles peuvent toutefois être relatives à des exploitations antérieures.
Exemple : mon distributeur ne m’a pas réglé en mars 2020 mon CA de janvier 2020 en raison de ses difficultés liées à la crise sanitaire, cette perte survenue en mars 2020 est éligible à une aide de la SCPP.
2) Les aides financières de la SCPP sont désormais cumulables avec le prêt garanti par l'Etat (PGE ou prêt BPI).

IMPORTANT : Les membres qui ont déjà effectué une première demande d'aide à la SCPP et qui sont susceptibles de recevoir une nouvelle aide du fait de ces deux modifications doivent remplir le nouveau formulaire d'aide prenant en compte les changements intervenus et l'adresser à la SCPP selon la même procédure qu'auparavant, en mentionnant l'aide éventuellement obtenue précédemment.

Pour accéder au nouveau formulaire, aux règles générales et aux questions et réponses: merci de vous identifier sur le site scpp.fr et de vous rendre dans la rubrique MA SCPP > Aides financières SCPP 2020.

RAPPEL : MISE EN PLACE DU VOLET 2 DU PLAN DE SOUTIEN


Face à la crise sanitaire, le Conseil d’administration de la SCPP du 8 avril 2020 a adopté un plan de soutien d’un montant de 9 millions d'euros à destination de ses membres producteurs phonographiques. Le plan de soutien comprend deux volets : des aides financières (5 220 000 €), destinées exclusivement aux producteurs indépendants de la SCPP, et des aides supplémentaires à la création (3 780 000 €), destinées à favoriser un redémarrage de l’activité à l’issue du confinement. Près de 75% du montant total de ce plan de soutien devrait ainsi bénéficier aux 3 000 producteurs indépendants de la SCPP.

En plus des aides financières, des aides supplémentaires à la création (3,78 M €) sont mises en place dès le mois de mai, destinées à favoriser un redémarrage de l’activité à l’issue du confinement. Ces aides supplémentaires à la création seront mises en place pour la Commission des aides de la SCPP du mois de mai 2020. Elles prendront la forme d’une augmentation de la part aidable par la SCPP des coûts de production des phonogrammes et vidéomusiques.

Ainsi, les aides de la SCPP pourront atteindre 65% de la base d’intervention (au lieu de 50%), complétées d’un montant forfaitaire de 65 % pour les frais annexes de production et de promotion de la création (hors publicité) (au lieu de 55%), et 95% pour les vidéomusiques (au lieu de 70%). A budget constant, le demandeur sera donc susceptible de recevoir près de 37% de plus d’aides de la SCPP qu’auparavant.

Consulter les règles d’attribution des aides

IMPORTANT INFORMATION MEMBRES : Les conditions d’attribution des aides à la création restent inchangées. Les demandes d’aides doivent être adressées selon la procédure habituelle.

COVID-19 : PLAN DE SOUTIEN SCPP 2020

La SCPP mobilise 9 millions € d’aides pour un plan de soutien à la production phonographique
Mardi 14 Avril 2020



Face à la crise sanitaire, la SCPP (Société Civile des Producteurs Phonographiques) lance un plan de soutien d’un montant de 9 millions € à destination de ses membres producteurs phonographiques. Le plan de soutien comprend deux volets : des aides financières destinées exclusivement aux producteurs indépendants, à hauteur de 5,2M€, et des aides à la création pour favoriser la relance de l’activité à l’issue du confinement, à hauteur de 3,8M€. Près de 75% du montant total de ce plan de soutien devrait ainsi bénéficier aux 3 000 producteurs indépendants de la SCPP.

Ce plan de soutien de la SCPP de 9 millions € intervient après l’adoption d’un Fonds de secours par le CNM, destiné exclusivement à certaines entreprises du spectacle vivant, l’adoption par la SACEM d’un plan de mesures d’urgence destiné à ses membres auteurs, compositeurs et éditeurs de musique et la mise en place par la SPPF d’avances exceptionnelles sur des répartitions prévues en 2021, à destination de ses membres producteurs phonographiques.

L’ensemble de ce plan de soutien est exclusivement financé par des sommes affectées aux aides à la création prévues à l’article L.324-17 du Code de la Propriété Intellectuelle. La SCPP remercie vivement le Premier Ministre, M. Edouard PHILIPPE et le Ministre de la Culture, M. Frank RIESTER, pour avoir pris l’ordonnance du 27 mars 2020, ayant permis que des sommes visées à cet article du CPI soient utilisées à des fins d’aides financières jusqu’au 31 décembre 2020.

La SCPP espère que ce plan de soutien, qui manifeste la solidarité entre eux des différents membres de la SCPP, quelle que soit leur taille, permettra à l’ensemble de ses membres de surmonter les difficultés créées par la crise sanitaire et favorisera le redémarrage de leur activité.

INFORMATION POUR LES MEMBRES DE LA SCPP: Pour connaître les modalités des aides financières, merci de vous identifier sur le site de la SCPP dans «Mon espace SCPP» et de vous rendre dans la rubrique MA SCPP > Aides financières 2020 SCPP. Rubrique accessible uniquement aux membres SCPP

Lire le communiqué version longue


LA SCPP OUVRE UN NOUVEAU GUICHET D'AIDE AU MARKETING

Cette nouvelle aide au marketing est destinée aux licenciés
Mercredi 25 Mars 2020

LA SCPP OUVRE UN NOUVEAU GUICHET D'AIDE AU MARKETING A DESTINATION DES LICENCIES

La SCPP annonce aujourd'hui l'ouverture d'un nouveau guichet d'aide. La SCPP proposera désormais une aide aux licenciés membres de la SCPP qui n'en bénéficiaient pas jusqu'à présent. Celle-ci est destinée à couvrir une partie de leurs frais « marketing ». Pour l'année 2020, une partie du montant des aides aux projets spéciaux sera attribuée à cette aide (400 000 euros). 

Pour mémoire, les producteurs membres de la SCPP bénéficient déjà d'une aide marketing dans le cadre de l'aide à la création de phonogrammes.
Les conditions de l'aide « marketing » aux licenciés sont les suivantes :

•L'aide est destinée aux membres de la SCPP qui sont licenciés à titre exclusif sur le territoire national et qui bénéficient d'une distribution physique professionnelle au niveau national ou régional.

•Le licencié doit être inscrit au registre du commerce ou être constitué sous forme d'association. Seules sont éligibles à ce programme d'aide les sociétés ou les associations qui sont fiscalisées et qui ont opté pour un assujettissement à l'impôt sur les sociétés.

•Le demandeur doit avoir déjà commercialisé au niveau national un premier album ou un premier EP.

•Le projet doit, pour pouvoir bénéficier d'une subvention, être susceptible de générer de la Rémunération Copie Privée ou de la Rémunération Equitable en France en application du Code de la Propriété Intellectuelle. Pour cela, au minimum 50 % des coûts de l'enregistrement doivent être engagés dans un des pays membre de l'Union Européenne ou un des pays d'application effective de la Convention de Rome. Si l'enregistrement a lieu en partie dans un autre de ces pays, le licencié devra fournir le détail des frais engagés dans chacun des pays concernés.

•La demande peut être présentée à la Commission avant ou au maximum un an après la commercialisation de l'album ou de l'EP promu.

•Les titres figurant sur le projet aidé devront être déclarés au répertoire de la SCPP.

•Le montant minimum des financements doit atteindre un seuil minimum de 15 000 €, (5 000 € pour le classique et le jazz).

•Le montant de la subvention demandée ne peut pas dépasser 50 % du budget total des financements supportés par le licencié, avec un plafond de 20 000€.

•L'aide est plafonnée à 2 subventions par an pour un même demandeur. Dans l'hypothèse où le projet aurait déjà bénéficié d'une aide à la création de phonogramme à la SCPP, la partie déjà aidée au titre du marketing sera prise en compte pour déterminer le montant de l'aide au marketing octroyée au licencié.

•Si l'album est déjà commercialisé au moment du dépôt de la demande, la subvention sera versée en une fois, sur présentation préalable de l'album physique ou digital déclaré au répertoire de la SCPP. Si l'album n'est pas encore commercialisé au moment du dépôt de la demande, la subvention sera versée en deux temps : 50 % à la notification de l'octroi de la subvention et 50 % sur présentation de l'album physique ou digital déclaré au répertoire de la SCPP, au maximum un an après l'octroi de la subvention. Passé ce délai, les 50 % de la subvention déjà versés devront être remboursés.

Pour plus d'informations : www.scpp.fr > rubrique AIDES (règles générales)


Toutes nos actualités